Logo CPIE Midi-Quercy

Vous êtes ici : Accueil >> Actualité >> Tarn-et-Garonne >> Un programme de restauration et d’entretien des rivières du Tescou et le Tescounet pour 2009

Un programme de restauration et d’entretien des rivières du Tescou et le Tescounet pour 2009
Publié le 26 mars 2009
Le Syndicat Mixte du Tescou - Tescounet, qui regroupe la C.C. du Pays Salvagnacois, la C.C. du Quercy Vert, la C.A. de Montauban Trois Rivières, les communes de Gaillac, Lisle/Tarn, Varennes et Le Born, a été créé au cours de l’année 2007 dans le but de restaurer les rivières Tescou et Tescounet.
(JPG)

Ce regroupement de collectivités fait suite à un diagnostic des rivières qui a été réalisé par le Conseil Général du Tarn et celui du Tarn et Garonne en 2000 et qui a mis en avant un certain nombre de dysfonctionnements : Embâcle (JPG)
-   Accumulation très importante de bois morts.
-   Incision du lit.
-   Qualité de l’eau mauvaise à médiocre.
-   Vie aquatique médiocre, reproduction naturelle du poisson limitée.
-   Zone boisée le long du cours d’eau (appelée aussi Ripisylve) en régression ou très mal adaptée.
-   Invasion de certaines espèces végétales et animales : acacia, peuplier cultivar, ragondin.
-   Diverses pollutions dont celle des sédiments provenant de l’érosion des sols.
-   Baisse importante du niveau d’eau en été due à la régression des capacités naturelles de stockage de l’eau dans le sol et le sous sol.

Entretien excessif des berges (JPG)

Ces désordres ont plusieurs origines dont les plus importantes sont :
-   un abandon de l’entretien des berges (ou à l’inverse trop excessif) par les propriétaires riverains.
-   Des travaux de recalibrage et de rectification sur une partie des 2 rivières qui s’est principalement déroulé lors des remembrements agricoles de la 2ème moitié du 20ème siècle limitant l’espace de mobilité pourtant vitale des cours d’eau et favorisant l’incision du lit.
-   la modification des techniques agricoles au cours du 20ème siècle (irrigation, drainage, enlèvement des haies, régression des prairies et des bois, modification du travail du sol, utilisation d’engrais, de pesticides). Tout cela favorisant l’érosion des sols, l’augmentation du ruissellement de l’eau au détriment de l’infiltration (ne permettant pas le stockage naturel de l’eau) et la pollution des eaux.
-   Une méconnaissance du grand public des milieux aquatiques (rivières, ruisseaux, mares,...) et de l’intérêt de les conserver.

(JPG)

Néanmoins, les rivières Tescou et Tescounet recèlent une vie aquatique à mettre en valeur et à protéger, constitue une véritable trame verte dans le paysage entre Gaillac et Montauban.

La restauration des rivières suivra un programme pluriannuel de travaux qui commencera en 2009 et durera 5 ans. Les travaux qui seront entrepris sont les suivants :

-   Traitement sélectif de la végétation par des techniques forestières pour éliminer les espèces invasives, les arbres malades ou menaçant de chuter, et rajeunir la population végétale.
-   Enlèvement des embâcles (accumulation de bois morts) à risque.
-   Remise en état des berges dégradées : adoucissement de la pente, plantation, reconstitution d‘une ripisylve naturelle (zone boisée le long des rivières).
-   Aménagement piscicole dans le lit des cours d’eau : création de caches, diversification des écoulements et enlèvement des obstacles à la faune aquatique.

Les objectifs de ces travaux sont :
-   d’améliorer le fonctionnement naturel des rivières,
-   de restaurer la zone ripisylve (zone boisée le long des rivières) qui est importante pour le maintien des berges, pour l’ombrage apporté au cours d’eau, pour l’épuration des eaux, et utile à la faune aquatique et terrestre,
-   de restaurer la vie aquatique et d’améliorer la qualité de l’eau.

Au-delà de ces travaux forestiers et hydroécologiques, le syndicat s’attachera à surveiller ces deux rivières mais aussi à mettre en évidence les zones humides, de mener une réflexion ainsi que des projets pour une gestion globale du bassin versant Tescou - Tescounet.

Contexte réglementaire :

Le Tescou et Tescounet sont des cours d’eau non-domaniaux, les propriétaires qui en sont riverains, le sont jusqu’à la moitié du lit de la rivière et de ce fait doivent entretenir les berges et le lit de la rivière pour laisser un libre écoulement naturel des eaux dans le respect des milieux aquatiques. Néanmoins, devant l’abandon généralisé de la rivière, du coût et de la technicité demandés, le Syndicat Mixte se propose d’intervenir sur ces deux rivières mais pour cela une Déclaration d’Intérêt Général est nécessaire. Il s’agit d’une autorisation de la préfecture indispensable pour intervenir sur des propriétés privés et accordée suite à une enquête publique. Elle aura lieu prochainement. Un document qui détaille le projet sera disponible dans toutes les mairies concernées. Un registre sera à votre disposition en mairie de Salvagnac et Saint Nauphary, sur lequel vous pourrez inscrire vos commentaires. Par ailleurs, vous pourrez rencontrez le commissaire enquêteur lors de ces permanences et ainsi lui donner directement votre avis.

Permanences du Commissaire enquêteur :

Mairie de Salvagnac Jeudi 16 avril de 9 - 12 h et Vendredi 24 avril de 9 à 12 h Mairie de St-Nauphary Mardi 21 avril de 9 à 12 et Jeudi 30 avril de 15 à 18 h

Dorénavant, les riverains du Tescou et Tescounet qui souhaitent entreprendre des travaux sur ces rivières, ou avoir des conseils quant à la gestion des cours d’eau, peuvent contacter le Technicien Rivière du Syndicat Mixte, Antony MEUNIER : s.mixte.tescou@orange.fr 05 63 57 11 85 06 42 15 57 36 Vous pouvez aussi contacter le Président du Syndicat de rivière, M.Jean Claude BOURGEADE, le maire de Montgaillard.

La Communauté de Communes du Pays Salvagnacois est représentée au Syndicat Mixte par Bernard Miramond, Jean Claude Bourgeade, Georges Paulin, Francis Pradier, Georges Roques Gérard Caminade

Quelques données et chiffres : Linéaire Tescou : 49 km, source à Castelnau de Montmiral, confluence avec le Tarn à Montauban Linéaire Tescounet : 22 km, source à Salvagnac, confluence avec le Tescou à Saint Nauphary Surface du Bassin Versant : 300 km² 17 communes traversées par le Tescou et Tescounet

(Source : Le Syndicat Mixte du Tescou - Tescounet)

“ Accès rédacteur ” - “ Liens ” - “ Contact ” - “ Plan du site ” - “ Partenaires ”

Logo des Partenaires

Valid XHTML 1.0 Strict Web Informatique Service