Logo CPIE Midi-Quercy

Vous êtes ici : Accueil >> Pratique >> Centre de documentation >> Sélection de ressources >> Un plan d’action national pour développer des circuits-courts agricoles

Un plan d’action national pour développer des circuits-courts agricoles
Publié le 29 mai 2009
Michel Barnier, ministre de l’agriculture et de la Pêche a annoncé, le 14 avril, lors d’un déplacement à Vanves dans les Hauts de Seine, la mise en œuvre d’un plan d’actions visant à favoriser le développement des circuits courts des produits agricoles.

Ce plan d’action s’appuie sur les conclusions d’un groupe de travail mis en place dans le prolongement des Assises de l’Agriculture. Il répond à la volonté de renforcer les liens entre producteurs et consommateurs en soutenant les actions locales. Il fait écho également aux engagements pris dans le cadre du Grenelle de l’Environnement visant à promouvoir les productions et consommation durables en développant la part des produits saisonniers et de proximité.

Cette démarche qui milite pour le développement de synergies locales entre les différents acteurs concernés (agriculteurs, intermédiaires, artisans, commerçants, collectivités locales et consommateurs) vise à lever certains freins rencontrés par ces mêmes acteurs dans l’exercice de cette activité.

Le plan d’action préconisé par le groupe de travail se présente sous la forme de 14 mesures concrètes déclinées en 4 axes :

• améliorer les connaissances sur les circuits courts et les diffuser. Connaître davantage les processus à l’œuvre en matière de filières courtes, disposer d’un outil statistique pour une meilleure connaissance de leur réalité économique, développer la capitalisation, la communication et la valorisation des bonnes pratiques via divers outils, sont quelques-uns des leviers d’action privilégiés. Un des objectifs vise également à mieux informer les agriculteurs sur différents aspects réglementaires : pour l’obtention de l’agrément sanitaire, sur les normes liées à l’accueil du public...

• adapter la formation des agriculteurs de la production à la vente. Les formations initiales/continues sont visées afin d’intégrer l’ensemble des compétences requises : savoir fixer un prix de vente, gérer un fichier clients, savoir mettre en valeur ses produits...Le recensement des modules de formation et la mutualisation entre les CFPPA (Centre de Formation Professionnelle Pour Adultes) sur ce champ figurent également parmi les objectifs poursuivis.

• faciliter l’installation d’agriculteurs en circuits courts et adapter l’outil de production L’accès au foncier, aux aides publiques et aux prêts bancaires, le développement des référentiels technico-économiques pour une meilleure analyse des conditions de viabilité des projets, le renforcement des moyens d’ingénierie et de conseil, la prise en compte des enjeux du développement des circuits-courts agricoles dans les documents d’urbanisme sont quelques-unes des pistes envisagées ; Il est également proposé la mise en place d’un conseil en organisation portant notamment sur la mutualisation de matériel ou de locaux de commercialisation.

• mieux organiser les circuits courts Les objectifs poursuivis sont multiples : il s’agit d’améliorer la représentativité des acteurs des circuits courts au niveau national, de mutualiser les informations / réseaux existants, de faciliter les accès aux appels d’offre et de mutualiser l’offre et les expériences réussies, notamment en termes d’accès aux marchés publics.

La mise en place de plans régionaux. D’ici à fin 2009, il revient aux directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de décliner un plan régional d’action sur l’offre alimentaire reprenant au moins deux des quatre orientations définies au plan national. Pour ce faire, l’ensemble des acteurs sera mobilisé : les agriculteurs, les opérateurs économiques, les collectivités territoriales ainsi que le mouvement associatif.

Un comité de suivi sera chargé de suivre la mise en œuvre des mesures et de proposer, le cas échéant, de nouvelles pistes, notamment dans la perspective du projet de loi de modernisation de l’agriculture et de l’agroalimentaire annoncé par le Président de la République.

Un outil pour mieux connaître et diffuser les initiatives en matière de développement rural. Regroupant les différents acteurs impliqués dans le développement rural, le réseau rural a vocation à soutenir la mise en œuvre du plan d’action national portant sur le développement des circuits courts agricoles, notamment dans le cadre d’un de ses trois axes de travail qui porte sur la valorisation économique territoriale des ressources locales. Vous pouvez télécharger : le plan d’action sur le site http://www.projetdeterritoire.com rubrique développement économique.

(Source : ETD)

“ Accès rédacteur ” - “ Liens ” - “ Contact ” - “ Plan du site ” - “ Partenaires ”

Logo des Partenaires

Valid XHTML 1.0 Strict Web Informatique Service