Logo CPIE Midi-Quercy

Vous êtes ici : Accueil >> Association Al Païs de Boneta / CPIE Quercy-Garonne >> Préservons l’eau en période de sécheresse

Préservons l’eau en période de sécheresse
Publié le 20 septembre 2017
La France connaît actuellement une situation hydrologique préoccupante. Au-delà des mesures de restriction en périodes de crise, la politique de gestion de l’eau doit prendre en compte les changements de long terme pour préserver durablement les ressources naturelles.

Alors qu’un important épisode de sécheresse touche de nombreux départements, notamment en Adour-Garonne, les ministères de la Transition écologique et solidaire, et de l’Agriculture et de l’Alimentation proposent des actions concrètes autour de deux objectifs :

1/ « encourager la sobriété des usages et l’innovation » : par des démarches d’économies d’eau ; la réduction au maximum des fuites dans les canalisations ; la réutilisation des eaux traitées ; le développement d’une agriculture plus économe ; les projets de stockage hivernal ; la recherche et le développement de nouvelles solutions (notamment via les pôles de compétitivité comme Pôle Eau en Occitanie).

2/ « faire émerger des solutions locales adaptées dans l’ensemble des territoires » : avec un deuxième Plan national d’adaptation au changement climatique d’ici fin 2017 ; l’ accompagnement des collectivités locales, notamment via les Agences de l’eau ; la dynamisation des projets de territoires ; et la mise en place d’une cellule d’expertise afin de dénouer les éventuelles difficultés rencontrées dans la gestion de la ressource en eau en agriculture.

Pour en savoir plus : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/nicolas-hulot-et-stephane-travert-presentent-actions-meilleure-gestion-ressource-en-eau-en-periode

* Dans 82 départements, les préfets ont pris des arrêtés préfectoraux de restriction d’usage de l’eau. Parmi eux, 30 départements - http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp - ont pris des arrêtés de crise imposant l’arrêt des prélèvements d’eau non prioritaires (lavage de voiture, arrosage de jardins, remplissage des piscines...). Cette situation exceptionnelle pourrait devenir commune à partir de 2050 en raison du dérèglement climatique.

(Source : AEAG Adour Garonne)

“ Accès rédacteur ” - “ Liens ” - “ Contact ” - “ Plan du site ” - “ Partenaires ”

Logo des Partenaires

Valid XHTML 1.0 Strict Web Informatique Service