Logo CPIE Midi-Quercy

Vous êtes ici : Accueil >> Actualité >> Midi-Pyrénées et autres... >> Petites voitures propres : le palmarès 2009 de l’ADEME

Petites voitures propres : le palmarès 2009 de l’ADEME
Publié le 29 avril 2009
Mesure phare du Grenelle, le bonus-malus mis en place par Jean Louis Borloo en janvier 2008 a porté ses fruits. Dans un contexte difficile pour l’industrie automobile, son introduction aura notamment permis de stabiliser le marché français sur l’année 2008 (-0,7%) et de soutenir les ventes des véhicules les plus propres.

(JPG) La France est le seul pays, avec le Portugal, à atteindre pour les véhicules neufs l’objectif européen de 140g/km de CO2. Au delà de l’effet « bonus-malus », ces résultats s’expliquent par la conjonction de plusieurs facteurs : les progrès technologiques avec une offre plus étendue de véhicules à faibles émissions de CO2, l’accroissement des prix du carburant, avec un pic au cours de l’été 2008, et la crise économique.

Sur la route de la mutation écologique automobile La mutation écologique est bel et bien en marche, y compris dans le domaine automobile. Le pourcentage des ventes de véhicules aux émissions de CO2 inférieures à 140g/km a plus que doublé en 7 ans et représente, en 2008, 63% des parts de marché (contre 50% en 2007). Les comportements évoluent. Ainsi, les ventes de 4X4 sont à leur plus bas niveau depuis 2004 ; il s’est vendu 27% de 4X4 de moins en 2008 qu’en 2007. Par ailleurs, on constate cette année et pour la première fois depuis 1995 une chute de la puissance moyenne des véhicules (-5kW soit 6%) ainsi que de leur masse moyenne (- 32 kg soit 2,5%).

Les constructeurs français en bonne position A l’échelle européenne, PSA est le seul constructeur à atteindre l’objectif de 140g/km d’émissions de CO2 .FIAT et Renault affichent, quant à eux, une moyenne d’émissions respectives de 141g/km et 144g/km. En France, c’est FIAT qui prend la tête du palmarès 2009 des constructeurs les moins émetteurs de CO2, avec 133g/km soit une baisse de 13g sur un an. PSA et Renault se placent aux 2ème et 3ème rangs du palmarès 2009 avec une moyenne d’émissions respective de 135g/km (baisse de 5g sur l’année 2008) et 136g/km (baisse de 7g sur l’année 2008).

Le palmarès 2009 En tête du classement des véhicules Diesel les moins émetteurs de CO2, on trouve la Smart Fortwo 0.8L avec 88g/km. Quatre autres modèles Diesel atteignent des émissions inférieures à 100g/Km soit la classe A de l’étiquette énergie/CO2). Dans la catégorie essence, la palme revient à la Toyota iQ 68 VVT-i. C’est la première fois qu’une voiture essence franchit le cap symbolique des 100 g/km. Sur l’année 2008, quatre modèles français (Clio, 207, C3 et C4) se placent aux premiers rangs des ventes de véhicules les moins émetteurs de CO2.

Des progrès indéniables sur les véhicules essence Si les véhicules essence ne représentent que 23% des ventes en 2008, on note cependant d’importants progrès sur leur motorisation. On dispose à présent d’une gamme élargie de petits véhicules équipés de moteurs plus performants. L’offre de véhicules essence émettant moins de 120g/km de CO2 est en hausse de 55% par rapport à 2007. 58% des véhicules essence vendus en 2008 ont des émissions inférieures à 140g/km de CO2 (38% en 2007). La moyenne des émissions de véhicules essence a chuté de 12g/km en 2008 contre 9 g/km pour le Diesel, se rapprochant ainsi du niveau de ce dernier (141g/km contre 139g/km). Par ailleurs, la vente de véhicules Diesel faiblement émetteurs de CO2 (moins de 130g/km) est en baisse.

La confirmation de l’efficacité du bonus-malus et de la prime à la casse Le bonus-malus a permis d’économiser 240 000 tonnes de CO2 soit l’équivalent des émissions annuelles de 120 000 voitures. Depuis janvier 2008, les ventes de véhicules avec bonus ont augmenté de 50%. A l’inverse, les ventes de véhicules avec malus ont diminué de 42%. Tout comme en France, des pays européens tels que l’Autriche, la Suède et la Belgique ont instauré un système de bonus-malus. D’autres, tels que l’Espagne, le Portugal, les Pays-Bas et l’Allemagne ont indexé leur taxe à l’immatriculation ou sur la circulation sur le CO2. Par ailleurs, rappelons que la prime à la casse associée au bonus-malus a permis de stabiliser les ventes de véhicules neufs sur le marché Français (-0,7% alors que de son coté, l’Espagne accuse une chute de ses ventes de plus de 28% sur l’année 2008).

La moyenne européenne des émissions de CO2 en nette diminution Au plan européen, la moyenne des émissions de CO2 a baissé de 25g en 10 ans. Elle est passée de 179g/km à 154g/km. Elle reste cependant au dessus de l’objectif européen de 140g/km. Ce dépassement est imputable pour l’essentiel au marché allemand (44%) et à celui du Royaume-Uni (22%). Les plus fortes baisses ont eu lieu en Finlande et au Danemark avec des diminutions respectives de 16g/km et de 12g/km dues notamment à l’introduction de fiscalités vertes. Ces baisses sont spectaculaires mais il faut noter que le niveau d’émissions initial était très élevé notamment pour la Finlande qui reste en queue de classement. La France quant à elle enfonce le clou avec une baisse spectaculaire de 9 g/km sur l’année 2008.

Vous pouvez retrouver la liste des véhicules propres 2009 essences : http://www.ademe.fr/auto-diag/transports/rubrique/CarLabelling/Top10Es.asp et diesel http://www.ademe.fr/auto-diag/transports/rubrique/CarLabelling/Top10dies.asp

(Source : Ademe)

“ Accès rédacteur ” - “ Liens ” - “ Contact ” - “ Plan du site ” - “ Partenaires ”

Logo des Partenaires

Valid XHTML 1.0 Strict Web Informatique Service