Logo CPIE Midi-Quercy

Vous êtes ici : Accueil >> Actualité >> Midi-Quercy >> Municipalité de Nègrepelisse : Un projet de chaufferie-bois de 1200 kw

Municipalité de Nègrepelisse : Un projet de chaufferie-bois de 1200 kw
Publié le 22 décembre 2009
Dans le cadre de la maîtrise et de l’utilisation rationnelle de l’énergie et du développement des énergies renouvelables, la commune de NEGREPELISSE a engagé, en partenariat avec le Pays Midi-Quercy, une réflexion sur la mise en œuvre d’une chaufferie au bois déchiqueté avec un réseau de chaleur urbain.

Le projet concerne la création d’une chaufferie centrale et d’un réseau de chaleur qui alimenterait les écoles, primaire et maternelle, et leur extension respective, la cantine et la salle polyvalente associée, les bâtiments de la communauté de commune et le groupement de logements HLM « Les Marchats », la maison de retraite spécialisée, l’hôpital local ainsi que la salle Turenne.

L’ensemble des bâtiments seront chauffés depuis une chaufferie centrale comprenant une chaudière bois couvrant en moyenne 80% des besoins et une chaudière fuel en appoint, via un réseau de chaleur. 2009 sera consacrée à la finalisation technique, juridique et financière du projet.

En raison de l’augmentation continue de la concentration des gaz à effets de serre (dont le CO2 induit par la combustion des énergies fossiles), responsables du réchauffement climatique, la mairie de Nègrepelisse souhaite donc s’impliquer au niveau local en projetant la réalisation d’un réseau bois/chaleur, avec la construction d’une chaufferie au bois de 1 200 kw.

(JPG)

Les chaudières bois fonctionnent comme des chaudières classiques, seuls le système d’alimentation et le combustible changent. Le projet consiste à valoriser l’énergie calorifique du bois, quelle que soit sa forme (bûches, résidus forestiers, bois d’élagage, écorces, sciures, palettes...). Ces déchets, broyés et déchiquetés, serviraient de carburant et produiraient l’énergie nécessaire au chauffage de 9 bâtiments publics, de 70 logements HLM, de l’hôpital local, des maisons de retraite, des groupes scolaires.

Leur approvisionnement proviendrait de forêts laissées à l’abandon, de bois morts, de scierie ...Elle pourrait ainsi alimenter 90 % des besoins des bâtiments raccordés au réseau chaleur.

Après une étude réalisée par des professionnels, ce projet permettrait de diviser par 5 les émissions de gaz. Enjeu environnemental, oui, mais également, enjeu économique.

-  D’une part, le projet participera à la consolidation de l’activité économique forestière sur un territoire dont le potentiel de bois inexploité est important.

-  D’autre part, des économies financières seront réalisées par les bâtiments desservis. Le prix de vente de l’énergie-bois est moindre que les autres solutions de chauffage utilisant du fioul, du gaz naturel ou de l’électricité.

Pour la mairie de Nègrepelisse, l’utilisation d’énergies renouvelables réunit donc de multiples intérêts, depuis la participation à la protection de l’environnement, l’économie financière, jusqu’à la contribution au développement local.

(Source : Ville de Nègrepelisse)

“ Accès rédacteur ” - “ Liens ” - “ Contact ” - “ Plan du site ” - “ Partenaires ”

Logo des Partenaires

Valid XHTML 1.0 Strict Web Informatique Service