Logo CPIE Midi-Quercy

Vous êtes ici : Accueil >> Etudes et conseils >> Opération "un Dragon dans mon Jardin" Inventaire AMPHIBIENS >> Le CPIE Midi-Quercy sensibilise à la préservation des amphibiens de Saint-Antonin-Noble-Val

Le CPIE Midi-Quercy sensibilise à la préservation des amphibiens de Saint-Antonin-Noble-Val
Publié le 30 mai 2012
Le CPIE Midi-Quercy anime pour la deuxième année l’Observatoire des amphibiens du Massif Central. Ce projet a deux facettes : un volet scientifique (réalisation d’inventaires des batraciens pendant six mois sur les cantons de Caylus et de St Antonin) et un aspect plus à visée éducative (opération « Un dragon dans mon jardin » avec les particuliers, intervention auprès des scolaires, animations grand public...).

La déficience d’observateurs scientifiques de ces dernières décennies a entraîné une insuffisance, sur certains territoires, de données quantitatives sur la présence et l’évolution d’un grand nombre d’espèces d’amphibiens. Les programmes de préservation existants sur les territoires sont très dispersés et nettement insuffisants au regard des menaces.

(JPG) Sur la commune de Saint Antonin, de nombreuses actions ont été menées depuis le début du projet. En ce qui concerne les inventaires scientifiques, prés d’une cinquantaine de points d’eau -lieux de reproduction des amphibiens- sont prospectées : mare forestière de Cammas (avec la Fédération de Chasse 82), secteur des Causses d’Anglars (hameaux de Limbosc et Laussier avec l’AFP), zones de captage à proximité de la grotte de la Gourgue et Thouries (Avec le Syndicat de Traitement des Eaux), mares de bord de route à Cayrounet et Pradignes, ou encore le lavoir de Malrigou à Servanac. Certains inventaires se font également chez les particuliers (mares de jardins) avec leur accord et leur participation.

Pour chaque site, trois inventaires sont réalisés de nuit, de février à juillet. Les différentes espèces présentes sont recensées, ainsi que leur abondance et si possible leur stade de développement. Pour une étude plus poussée, des caractéristiques de l’environnement physique sont également relevées : pH, température de l’eau et de l’air, végétation aquatique et des berges, etc...

Ces données sont mutualisées avec celles des autres Observatoire du Massif Central afin d’affiner les connaissances actuelles de la répartition des espèces d’amphibiens. Elles sont également valorisées sur le site « Baznat » (Base de Données naturaliste) de l’association Nature Midi Pyrénées, avec le Muséum National d’Histoire Naturelle et la Société des Sciences Naturelles du Tarn-et-Garonne.

(JPG) Des actions de sensibilisation du grand public sur le thème des amphibiens ont également été réalisées sur la commune de St Antonin, comme la soirée d’animation « Initiation dragonnier », qui s’est déroulée à Servanac le 19 avril dernier, dans le cadre de l’action nationale « Fréquence grenouilles ». Une sortie terrain d’initiation à l’observation des amphibiens a succédé à une présentation en salle de ces animaux.

Ces actions, financées avec la participation de l’Europe (Programme FEDER - DATAR Massif Central), de la Région Midi-Pyrénées et le soutien du Conseil Général 82, visent à sensibiliser le public à la connaissance et ainsi à la protection et la préservation de ces animaux fragiles et pourtant si utiles, figurant parmi les plus menacées dans le monde : destruction et fragmentation des milieux humides et corridors écologiques, pollution des eaux, des sols de l’atmosphère, changement climatique...

“ Accès rédacteur ” - “ Liens ” - “ Contact ” - “ Plan du site ” - “ Partenaires ”

Logo des Partenaires

Valid XHTML 1.0 Strict Web Informatique Service