Logo CPIE Midi-Quercy

Vous êtes ici : Accueil >> Agenda des manifestations environnement, patrimoine et DD en Tarn-et Garonne >> La Mairie de Nègrepelisse oeuvre en faveur du développement durable

La Mairie de Nègrepelisse oeuvre en faveur du développement durable
Publié le 29 octobre 2012
De nombreuses actions sont menées par la municipalité de Nègrepelisse afin de limiter les émissions de CO2 ...

Une année de succès pour la chaufferie-bois

(JPG)

En octobre 2011, la chaufferie-bois de Nègrepelisse connaissait son 1er hiver en alimentant 94 appartements à loyers modérés, l’hôpital et deux maisons de retraites, les écoles, le Centre Médico-Social (CMS) et la Communauté de Communes. Elle utilise les ressources locales en bois et affiche des normes de hautes qualités environnementales. Après une année de fonctionnement, la chaufferie-bois de Nègrepelisse a fait ses preuves et elle est prête pour reprendre du service dès le week-end du 13 octobre 2012. Les économies pour les abonnés ont été de l’ordre de 20 % comparativement aux factures des années précédentes.

(JPG)

Le bilan technique est satisfaisant : la chaudière bois a très largement couvert les besoins de chaleur du réseau (taux de couverture de 82 %). La mise en œuvre de la plate-forme de séchage du bois à la déchèterie améliorera le rendement pour 2012/13. La chaufferie a consommé 1 525 tonnes de bois, dont un peu plus de 10% ont été fournies par les agriculteurs des coteaux de Monclar (VALBOIS82), et 90 % par la scierie Delrieu de Castelsarrasin. Egalement, près de 35 000 litres de fioul ont été consommés, notamment pour assurer les essais hydrauliques du réseau au mois d’octobre et pour fournir le surplus d’énergie lors des grands froids au mois de février. Le bilan environnemental s’avère également positif. En effet, les 1 525 tonnes de bois brûlées au cours de la dernière saison ont contribué à l’émission de 73 Tonnes de CO2. La chaufferie a consommé 34 718 litres de fioul et 212 MWh d’électricité qui ont contribué respectivement à l’émission de 112 et 45 Tonnes de CO2. Au cours de la saison 2011 / 2012, la substitution d’énergie pour l’ensemble des bâtiments raccordés est la suivante :
-  19 Tonnes de Gaz Propane Liquéfié (GPL), soit l’émission de 65 Tonnes de CO2 évitées ;
-  231 000 litres de fioul domestique, soit l’émission de 761 Tonnes de CO2 évitées ;
-  604 MWh d’électricité, soit l’émission de 127 Tonnes de CO2 évitées ; Le réseau de chaleur a donc induit l’émission de 230 Tonnes de CO2, et a permis d’éviter l’émission de 953 Tonnes de CO2 en se substituant aux énergies consommées auparavant par les abonnés. Le bilan global des émissions de Carbone du réseau au cours de la saison 2011/2012 est donc largement positif, puisque le réseau de chaleur a permis d’éviter l’émission de 722 Tonnes de CO2.

(JPG)

Quelques mois après la mise en service de la plateforme de stockage et de séchage de combustible bois située sur le site de la déchetterie de Nègrepelisse et destinée à alimenter des chaufferies-bois du secteur Est du département, les conseillers municipaux locaux ont eu l’opportunité de la visiter, sur l’invitation de Paul Auradé, maire-adjoint. Guidés par Michel Ginestet directeur du syndicat départemental des déchets de Tarn-et-Garonne, et Thierry Bé, responsable de site, les élus ont reçu une information très précise de son organisation et de son fonctionnement et ont assisté au déchargement d’une livraison. Actuellement, l’un des deux hangars est occupé par 800 tonnes de plaquettes dites industrielles c’est-à-dire constituées de sous- produits de scieries (chutes..) et par 120 tonnes de plaquettes forestières issues d’un groupement d’agriculteurs locaux (VALBOIS). « Cet hôtel du « grand courant d’air », permet d’offrir des conditions optimales de stockage et de séchage pour la plaquette-bois gage d’un fonctionnement optimal des chaudières. La mairie de Nègrepelisse, consommatrice de 1500 tonnes annuellement est la 1ère utilisatrice locale pour l’alimentation de sa chaufferie-bois. Les communes de Villebrumier, Caylus, puis Laguépie pourront s’approvisionner également à Nègrepelisse pour leur chaufferie collective. Le bois est une ressource locale en plus d’être une ressource renouvelable. Sa valorisation comme source d’énergie est une opportunité économique : coût moindre par rapport aux produits pétroliers, emplois locaux pour la récolte du bois, sa transformation, les livraisons... Le bois permet de réinjecter dans l’économie locale les dépenses de chauffage et confère une certaine autonomie énergétique » déclarent Paul Auradé et Jacques Ricard. Trois aires extérieures permettent également le dépôt de bois brut, dont des palettes de classe A ( bois non traité ), issues de plusieurs déchetteries, mais également de bois provenant d’autres sources ( élagages des services techniques municipaux ....). Une fois sec, le bois sera broyé et servira d’approvisionnement pour les chaufferies. Cette réalisation, portée par le Syndicat Départemental des Déchets avec un financement de l’ADEME, du Conseil Régional Midi-Pyrénées et du Conseil Général de Tarn et Garonne, permet donc le séchage du bois déchiqueté, étape indispensable avant sa valorisation en chauffage.

Nos voisins roumains assistent au lancement du 2ème hiver de la chaufferie-bois

(JPG) (JPG)

Le site de la chaufferie-bois et la plateforme de stockage viennent d’être visités par une délégation de roumains, composée de maires, d’élus, de responsables d’organismes agricoles, et d’un groupe d’étudiants Albigeois. En déplacement en France pour se familiariser avec le développement de projets ruraux et d’initiatives de terrain, le groupe fut fortement impressionné par la dimension de la chaudière et du nombre d’établissements desservis. Accueilli à Nègrepelisse par M. le Maire et Président du Pays Midi Quercy, Jean Cambon, et Laëtitia Morabito, travaillant sur le projet de charte forestière du Pays Midi-Quercy, la délégation fut invitée à assister à une présentation générale de la gestion du bois sur notre territoire. Paul Auradé, maire-adjoint pris soin de leur expliquer le fonctionnement général du réseau-bois de Nègrepelisse. En octobre 2011, la chaufferie-bois de Nègrepelisse connaissait son 1er hiver en alimentant 94 appartements à loyers modérés, l’hôpital et deux maisons de retraites, les écoles, le Centre Médico-Social (CMS) et la Communauté de Communes. Elle utilise les ressources locales en bois et affiche des normes de hautes qualités environnementales. Après une année de fonctionnement, la chaufferie-bois de Nègrepelisse a fait ses preuves. Les économies pour les abonnés ont été de l’ordre de 20 % comparativement aux factures des années précédentes. La chaufferie a consommé 1 525 tonnes de bois, dont un peu plus de 10% ont été fournies par les agriculteurs des coteaux de Monclar (VALBOIS82), et 90 % par la scierie Delrieu de Castelsarrasin. Pour la saison 2011-2012, le réseau de chaleur a permis d’éviter l’émission de 953 Tonnes de CO2 en se substituant aux énergies consommées auparavant par les abonnés. Ainsi, les élus roumains ont pu se rendre compte de l’ampleur du projet et de la possibilité de réaliser une telle structure dans leur commune.

(JPG)

Des alternatives à l’utilisation des automobiles

« Pollutions atmosphériques et sonores, carburants trop chers, embouteillages » ces constations sont récurrentes. Mais êtes-vous déjà posé la question des différents modes de déplacements ou des solutions alternatives, pouvant exister. La commission municipale environnement, présidée par Carine Beautes-Voirol, sous la responsabilité de Danielle Marcipont, maire-adjoint étudie la question depuis des années. Création de chemins de randonnée, amélioration de pistes cyclables, mise en place de mobilier urbain, tel que les parking pour vélos, pédibus, rendent les trajets de courte distance plus convenable pour l’environnement. Que ce soit en modifiant notre mode de vie ou en changeant de mode de transport, il existe de très nombreuses alternatives pratiques et efficaces à la voiture individuelle, tels la marche à pied, la bicyclette, le transport en commun, le covoiturage.... Les modes de déplacement alternatif se définissent comme une solution différente des modes de déplacements traditionnels. L’ÉCOMOBILITE La notion d’écomobilité ou de mobilité durable repose sur la gestion de modes de transports jugés plus « propres », sûrs et sobres. Concernant les questions de covoiturage, deux types de fonctionnement existent : le covoiturage spontané et le covoiturage anticipé. Ces solutions complémentaires permettent de développer les trajets de longue distance. Dans le 1er cas, il s’agit du réseau d’auto-stop organisé, connu également sous le nom de REZO POUCE, auquel la commune de Nègrepelisse vient d’adhérer à l’association. S’il n’est évidemment pas question à moyen terme d’abandonner complètement la voiture, qui reste indispensable dans certains cas, il y a d’ores et déjà moyen d’en limiter substantiellement l’usage sans pour autant rogner sur le confort des usagers. Selon les types de déplacements et les circonstances, les alternatives à la voiture existent déjà bel et bien.

Deux nouveaux distributeurs gratuits

Après la mise en place de neuf Toutounets, distributeurs gratuits de sacs ramasse-crottes destinés aux propriétaires canins, la municipalité de Nègrepelisse a fait l’acquisition de deux nouveaux équipements. Situés au quartier résidentiel de la Clotte, situé derrière la collège J.H Fragonard, et Place Duras en descendant vers le lavoir, ces Toutounets s’avèrent bien utilisés. « Je remercie et encourage tous les utilisateurs qui commencent à prendre de bonnes habitudes en ramassant les déjections canines de leurs animaux. Ainsi, ils participent à la propreté de leur ville et réalisent un acte citoyen. En un an, nous avons constaté que le nombre d’usagers augmente régulièrement d’où la mise en place de ces nouveaux distributeurs. Moi-même, propriétaire d’un chien, je les trouve très pratiques, bien situés et très hygiéniques », déclare M. Célestin Paris, président de la commission « Cadre de vie, incivilité ». Pour des trottoirs propres et sans déjections canines, pensez à utiliser ces sacs gratuits, situés aux quatre coins de la ville.

(JPG)

Source : Mairie de Nègrepelisse

“ Accès rédacteur ” - “ Liens ” - “ Contact ” - “ Plan du site ” - “ Partenaires ”

Logo des Partenaires

Valid XHTML 1.0 Strict Web Informatique Service