Logo CPIE Midi-Quercy

Vous êtes ici : Accueil >> Pratique >> Centre de documentation >> Sélection de ressources >> Fêtes de fin d’année réussies et respect de l’environnement : c’est possible !

Fêtes de fin d’année réussies et respect de l’environnement : c’est possible !
Publié le 27 novembre 2009
Occasion de retrouvailles, de fêtes et de plaisir, Noël comme le premier de l’an sont aussi des périodes de forte consommation. Entre les multiples cadeaux et les longs moments autour de la table, les déchets s’accumulent vite...

Avec 360 kg de déchets produits par an et par habitant, la prévention de la production des déchets est primordiale, tant du point de vue environnemental que financier.

Dans le cadre de la campagne « Réduisons vite nos déchets, ça déborde », menée par le Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables et l’ADEME, avec le soutien de Véolia Propreté, voici quelques gestes simples pour réussir ses fêtes de fin d’année tout en respectant l’environnement.

Faire plaisir à Noël, avec des cadeaux chics et écologiques

Faire plaisir, trouver des idées originales et protéger l’environnement, rien de contradictoire ! Notre choix de cadeaux est aujourd’hui extrêmement large et il est assez simple de trouver des présents qui respectent la planète. Ce sont avant tout des cadeaux que leur bénéficiaire utilisera et gardera longtemps, parce qu’ils sont utiles, attachants, robustes ou encore évolutifs. Par exemple, un beau stylo plume rechargeable ou un joli cadre photo sont des objets qui peuvent être conservés pendant de longues années par leur propriétaire. À l’opposé du dernier objet à la mode, qui, outre les impacts liés à sa fabrication, est souvent très rapidement oublié ou jeté à la poubelle.

De plus, privilégiez tant que possible des cadeaux plus respectueux de l’environnement grâce à leur technologie (pour une calculatrice, pour une lampe de jardin, optez pour l’énergie solaire...) ou à leur composition. Ainsi, par exemple, choisir des objets en bois naturel labellisés FSC ou PEFC, qui garantissent que les bois proviennent de forêts où l’exploitation n’a pas généré d’impacts économiques, sociaux et environnementaux négatifs. De manière générale, choisissons tant que possible des produits écolabellisés, issus du recyclage ou du commerce équitable. Vous pouvez aussi choisir des objets éco-conçus, l’éco-conception consistant à prendre en compte l’environnement dès la conception des produits et tout au long de leur cycle de vie. Ainsi de plus en plus de marques proposent des vêtements éco-conçus ou fabriqués en coton biologique, caoutchouc naturel... Enfin, la mode du vintage ou des objets récup’art permet de trouver de plus en plus facilement des cadeaux tendances qui évitent de créer des déchets.

Et pour éviter les déchets électriques et électroniques, n’oublions pas les piles ou les accumulateurs rechargeables, si le produit offert en est gros consommateur, ce qui est le cas pour les jouets électroniques.

360 kg par an et par personne

360 kg, c’est la quantité d’ordures ménagères produites chaque année par un Français. Sous le sapin, pourquoi ne pas offrir des cadeaux "dématérialisés" ? Leur gamme est aujourd’hui très vaste : chèques cadeaux, places de spectacle, d’exposition ou de concert, film ou livre téléchargés légalement, abonnement numérique, bon pour des soins en institut ou des baptêmes en montgolfière...

Les cadeaux peuvent également présenter un intérêt par les questions qu’ils suscitent et les réponses qu’ils apportent (jeux d’éveil et de sensibilisation à l’environnement, ouvrages dédiés au développement durable) ou par les messages qu’ils véhiculent : articles issus du commerce équitable, aliments issus de l’agriculture biologique, vélo ou roller pour remplacer la voiture sur les courts trajets...

Des emballages adaptés

Enfin, quand les emballages sont nécessaires, il faut prendre garde à ce qu’ils ne soient pas disproportionnés, et préférer bien sûr, dès que possible, le papier recyclé. Les sacs en tissus ou les boîtes en bois sont, quant à eux, des emballages originaux, esthétiques et réutilisables, voire des cadeaux en eux-mêmes.

Décorer sans trop jeter

Les fêtes de fin d’année sont synonymes de belles tables, de pièces illuminées et de bons repas. Pour la décoration, oubliez les nappes en papier, la vaisselle jetable ou les objets à usage unique, pour retrouver les nappes, serviettes, assiettes et verres traditionnels. C’est bien plus joli et le champagne y est meilleur que dans des gobelets.

(JPG)

Quant aux guirlandes électriques, vous pouvez leur substituer de jolies guirlandes traditionnelles et opter pour un éclairage intime, durable grâce aux ampoules à basse consommation. Au final, ce seront autant de déchets qui ne feront pas déborder vos poubelles et autant d’énergie préservée.

Optimiser les trajets

Pour rejoindre votre famille ou vos amis résidant loin de chez vous, résistez à la tentation de voyager en avion ou laissez votre voiture au garage pour préferer le train, tant que possible. En privilégiant les déplacements en train, vous réduirez votre consommation d’énergie fossile et vos émissions de gaz à effet de serre et vous serez plus reposé pour profiter des fêtes de fin d’année.

Et si vous ne pouvez voyager autrement qu’en voiture, déplacez vous en groupe : vous éviterez les déplacements en solitaire et vous optimiserez l’usage de votre voiture.

Des fêtes réussies, en évitant le gâchis

Une fois sur place, pour les longs repas de fêtes, il est souvent délicat de bien doser l’achat de produits alimentaires : pas question de manquer de quoi que ce soit. Toutefois, il est possible de limiter les déchets en évitant les conditionnements trop petits, comme les plats individuels.

Côté menu, l’idéal est de favoriser des aliments de saison, afin d’éviter de longs transports de marchandises ou la culture sous serres chauffées, activités particulièrement consommatrices d’énergie. Au moment des courses, ne pas oublier son panier ou un cabas pour limiter l’usage des sacs de caisse en plastique !

Enfin, ces moments de retrouvailles nécessitent des invitations, puis des cartes de voeux. Pourquoi ne pas profiter des nouvelles technologies et opter pour des envois électroniques garantis sans déchets ? Invitations et cartes virtuelles sont faciles à personnaliser et amusantes à créer. Et d’un point de vue pratique, il est quand même bien plus rapide de créer une liste de diffusion plutôt que d’écrire à la main toutes les adresses.

Les fêtes terminées : penser à valoriser les déchets

Première étape : au moment de passer au ménage, penser au tri sélectif. Ce sera d’autant plus simple qu’on aura choisi des objets et des emballages adaptés à cette démarche. La collecte de journaux et de magazines peut accueillir le papier propre, plié de préférence, à l’exception des papiers métallisés ou comportant du plastique, qui ne sont pas recyclables.

Le compost

Pour les chanceux qui possèdent un jardin : le compost permet de faire disparaître les déchets organiques. Pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour commencer un compostage ? Pourquoi, si c’est possible, ne pas replanter le sapin ? Pour les heureux propriétaires d’une cheminée, une flambée c’est très agréable ! Mais prudence avec la cheminée, la réserver au sapin en bois propre, sec, non traité et sans produit chimique (neige artificielle par exemple) : de nombreux produits modernes contiennent des adjuvants qui pourraient se retrouver dans les fumées. Enfin, veillez à procéder par petits morceaux et à surveiller les flammes vives que peut provoquer le sapin. C’est aussi le moment de faire un tour à la déchèterie voisine, pour déposer dans la benne à végétaux le sapin que l’on aura pas pu garder, sans oublier bien sûr l’incontournable conteneur à verre et la benne à carton. Si vous n’avez pas de déchèterie près de chez vous, vérifiez auprès de votre mairie si des dispositions spéciales existent pour le ramassage des encombrants à l’occasion des fêtes.

Enfin, pour les surplus ou le vieil objet que vient remplacer le dernier cadeau, n’oubliez pas les associations caritatives proches de chez vous : Réseau des Ressourceries et Recycleries, Emmaüs, Envie et de nombreuses autres associations qui utiliseront très utilement les objets dont vous n’avez plus l’usage.

Et au moment du grand nettoyage, n’hésitez pas à utiliser des produits ménagers certifiés NF Environnement ou Ecolabel européen. Ces produits écolabelisés sont désormais disponibles dans la majorité des magasins !

(Source : ADEME - Enviro2B)

“ Accès rédacteur ” - “ Liens ” - “ Contact ” - “ Plan du site ” - “ Partenaires ”

Logo des Partenaires

Valid XHTML 1.0 Strict Web Informatique Service