Logo CPIE Midi-Quercy

Vous êtes ici : Accueil >> Etudes et conseils >> Opération "un Dragon dans mon Jardin" Inventaire AMPHIBIENS >> Des microprédateurs contrôlent la présence d’une maladie mortelle pour les amphibiens

Des microprédateurs contrôlent la présence d’une maladie mortelle pour les amphibiens
Publié le 15 avril 2014
Des microprédateurs contrôlent la présence d’une maladie mortelle pour les amphibiens. Une nouvelle étude laisse entrevoir un espoir dans le combat contre le chytride, un pathogène qui touche les amphibiens

Deux chercheurs d’ECOLAB et du Centre-Helmholtz pour la Recherche Environnementale (UFZ) à Liepzig en Allemagne, Dirk Schmeller et Adeline Loyau, en collaboration avec des chercheurs belges et anglais, ont réalisé un progrès important dans la compréhension de la distribution du chytride, un pathogène mortel qui touche les amphibiens. Dans certaines régions, l’impact létal du pathogène est limité par les petits prédateurs vivant naturellement dans les plans d’eau douce. Ces microprédateurs réduiraient efficacement le nombre de stades infectieux libres dans l’eau (appelés également zoospores) en les consommant. Ce comportement naturel diminue la pression d’infection sur les hôtes potentiels (les amphibiens) et permet d’expliquer en grande partie la présence de la chytridiomycose, au moins dans les régions au climat tempéré.

(JPG)

Pour lire la suite de l’article, RDV sur le site de l’Observatoire Midi-Pyrénées

(Source : Observatoire Midi-Pyrénées)

“ Accès rédacteur ” - “ Liens ” - “ Contact ” - “ Plan du site ” - “ Partenaires ”

Logo des Partenaires

Valid XHTML 1.0 Strict Web Informatique Service