Logo CPIE Midi-Quercy

Vous êtes ici : Accueil >> Actualité >> Midi-Quercy >> Comment accueillir les insectes auxiliaires ? à Nègrepelisse

Comment accueillir les insectes auxiliaires ? à Nègrepelisse
Publié le 27 mars 2012
Entre “laisser faire la nature” et leur construire un magnifique hôtel, diverses formules existent. Le service municipal des Espaces Verts de Nègrepelisse a décidé, dans son programme d’actions de développement durable, de construire une niche à insectes qui sera prochainement installée au bois Montrosiès."
(JPG)

" Ce bois municipal accueille depuis deux années des ruches. Cette cédraie, plantée le 15 novembre 1978, composée essentiellement de cèdres de l’Atlas, de pins Laricio de Corse avec la présence de quelques chênes pubescents, destinée à être un espace convivial de proximité, est l’un des poumons verts de la commune. « Nous avons déjà attiré un peu plus d’insectes grâce à notre respect quotidien dans notre profession de l’environnement par le biais de la non-utilisation de produits phyto-sanitaires, et de la réduction du nombre annuel de fauchage des herbes hautes. Cet hôtel permettra aux insectes les plus fragiles de trouver un nouvel habitat. En plus de son bel aspect esthétique, je pense que cet abri pour insectes, pour hérissons ou pour oiseaux est adapté à tous. Ce foyer d’1m70 de hauteur sur 1m20 de long peut accueillir d’une coccinelle à un hérisson car il est compartimenté distinctement, rempli de matériaux naturels. Notre objectif est d’en créer plusieurs afin de les disposer sur d’autres sites « verts » de la commune. Les agents ont pris plaisir à réaliser ce refuge et ont pris en compte toute l’importance de cette création environnementale. Un petit pas de plus pour protéger et participer au développement de notre biodiversité », explique le responsable des Espaces Verts Sébastien Lelièvre. Ce nichoir a été construit en bois, fagots de branches, bambous, paille, galets, poteries, récupérés dans la nature. L’époque est révolue où le paysage campagnard n’était partout que maillage de haies vives, bosquets et prairies parsemées de vieux arbres qui finissaient par pourrir sur pied. La végétation fournissait une multitude de cavités propices à ces espèces. Insectes, reptiles, batraciens ou oiseaux : chacun possède une fonction utile au jardinier. Acteurs à part entière de la biodiversité, ils seront attirés par un milieu naturel sans pesticides ni produits phytosanitaires susceptibles de leur nuire."

Source : Mairie de Nègrepelisse

“ Accès rédacteur ” - “ Liens ” - “ Contact ” - “ Plan du site ” - “ Partenaires ”

Logo des Partenaires

Valid XHTML 1.0 Strict Web Informatique Service