Logo CPIE Midi-Quercy

Vous êtes ici : Accueil >> Pratique >> Centre de documentation >> Sélection de ressources >> AMF : une convention pour développer les sacs poubelles en plastique biodégradable

AMF : une convention pour développer les sacs poubelles en plastique biodégradable
Publié le 27 novembre 2009
Cette convention entre l’Association des Maires de France (AMF), la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) et des représentants de la filière plastique vise à développer les sacs biodégradables, composés de matière végétale et destinés à la collecte des déchets fermentescibles.

Cet accord, qui s’inscrit dans la continuité du Grenelle Environnement et du plan d’actions déchets 2009-2012, comprend 3 engagements majeurs :

-  Augmenter la visibilité de l’offre de sacs à déchets biodégradables

Les industriels s’engagent à mettre à disposition une offre suffisante de sacs à déchets biodégradables composés de matière végétale. Parallèlement, l’action des distributeurs permettra de promouvoir cette nouvelle gamme de sacs auprès des consommateurs et de soutenir son développement.

-  Sensibiliser les consommateurs

Des campagnes d’information menées en coordination avec les collectivités territoriales seront conduites auprès des consommateurs en fonction des spécificités de chaque région (existence d’une filière de valorisation organique, offre disponible en magasin). L’objectif est de mieux informer le grand public sur le bénéfice environnemental lié à l’utilisation de ces sacs.

- Développer la filière de valorisation des déchets organiques par compostage et méthanisation

Le développement de l’offre de sacs à déchets en plastique biodégradable s’accompagne d’une montée en puissance des filières de valorisation des déchets organiques que ce soit au travers d’actions de promotion du compostage individuel des déchets organiques ou par la création d’installations industrielles de méthanisation et de compostage.

Par ailleurs, afin que ces sacs soient facilement utilisés en compostage ou en méthanisation, ils contiennent une quantité minimale de matières premières d’origine végétale fixée à 40% en 2009 pour atteindre un objectif d’au moins 70 % en 2018.

(Source : MEEDDM)

“ Accès rédacteur ” - “ Liens ” - “ Contact ” - “ Plan du site ” - “ Partenaires ”

Logo des Partenaires

Valid XHTML 1.0 Strict Web Informatique Service